Gisant Abbé Miroy – Inauguration du 17 mai 2018

 inauguration-02

 


cuchery

 

     En ce 17 mai 2018, le soleil est au rendez-vous et l’assistance nombreuse : les 70 personnes présentes venaient parfois de loin. La commune de Cuchery où l’abbé Miroy officiait au moment de son arrestation est représentée par son maire Mme Cécile Oeslick accompagnée de plusieurs habitant.e.s ; une délégation vient de Cuy-Saint-Fiacre, Seine Maritime : c’est là que repose René de Saint-Marceaux aux côtés de son épouse Marguerite ; plusieurs personnes ont fait le voyage depuis Paris malgré les grêves à la SNCF ; Mme Sylvie Henrionnet, arrière-petite-nièce de l’abbé Miroy, est « montée » de Marseille pour marquer son attachement et celui de sa famille à cette tombe historique.

 

atelier-basset

 

 

La copie de résine était en place depuis la veille. Laurent Basset, artiste-mouleur de Saussey en Bourgogne, a réalisé cette copie dans son atelier de La Pierre Pointe en avril avec le moule fabriqué auparavant à Reims sur le bronze original. Un incident dans la livraison de la résine brute avait retardé Mr Basset ; pour respecter la date de livraison, il a donc consacré tout son temps, jours fériés compris, à la reproduction du Gisant.

 

 

 

Le 16 mai, l’abbé Miroy de résine était scellé sur le socle par les services de la mairie, sous l’œil attentif de Laurent Basset. La plaque du Souvenir Français était enlevée pour retrouver la disposition d’origine avec l’épitaphe bien centrée ; les lettres rechampissées et repeintes au brun van Dick par la maison Renard-Camus rehaussent la belle patine de la résine.

pose-resine

 

Inauguration      La voix de la présidente de l’association tremble un peu quand elle prend la parole après le dévoilement de la copie par le maire de Reims, Arnaud Robinet , Mme Henrionnet, parente de l’abbé Miroy et Mme Lucette Turbet, la présidente. Le public applaudit le mouleur Mr Basset, pour l’exacte reproduction qu’il a réalisée.

« Au nom de l’association René de Saint-Marceaux
je suis heureuse et fière de
rendre cette figure emblématique
patrimoine rémois et à la population,
à ceux qui croient au ciel
et à ceux qui n’y croient pas,
dans la fraternité
de cette émouvante œuvre d’art. »

 

      La prise de parole terminée, chacun a voulu s’approcher pour admirer la Figure disparue depuis 12 ans et des commentaires circulaient : « je ne me rappelais plus de sa couleur « ; « il est magnifique » ; « on ne dirait pas qu’il vient d’être fusillé » ; « quand j’étais petit, je venais avec mon père sur la tombe de ma mère et je lui faisais un baiser sur la joue en passant « ; « … je déposais des fleurs rouges dans sa main, des coquelicots »… Le public s’attardait comme à des retrouvailles, ému. Les responsables de la mairie ont demandé de presser un peu le mouvement pour tenir le programme serré d’Arnaud Robinet.

Le trajet jusqu’à l’hôtel de ville n’est pas trop long et le passage au portique de sécurité, assez rapide. Discours entourés de l’exposition présentant l’oeuvre de René de Saint-Marceaux, trois extraits de compositions musicales qui ont fait les beaux soirs du Salon de musique de Marguerite de Saint-Marceaux, une coupe du champagne de Saint-Marceaux grâce à la générosité de notre mécène, Mr Charles Philipponnat : nous avons essayé d’approcher l’atmosphère dans laquelle vivait le sculpteur à la fin du XIX e siècle à Paris. La délégation d’habitants de Cuy-Saint-Fiacre apportait un témoignage de l’atelier d’été de notre artiste, son second lieu de vie. Le maire de Reims Arnaud Robinet a du s’éclipser rapidement appelé par d’autres responsabilités ; les personnels de la mairie et du musée qui ont oeuvré pour ce projet étaient présents, juste récompense de leur travail.

Cette journée unique est inscrite sur une carte et un timbre commémoratifs édités par le Club Philatélique Rémois. Roland Irrola a dessiné le Gisant sur la carte et le portrait de René de Saint-Marceaux inspiré de notre logo sur le timbre. Ils ont eu l’une et l’autre un grand succès, à la poste Boulingrin de 14 à 17 h où l’on avait même droit aux petits gâteaux.

Mairie

 

La soirée s’est terminée pour dix-sept personnes, adhérentes ou sympathisantes de l’association par un repas en commun. Nous avons pu échanger des renseignements, informations autour de l’abbé Miroy et René de Saint-Marceaux ; nous avons fait plus ample connaissance.

L’activité de l’association ne va pas s’arrêter là bien sur ! Une pause est nécessaire pour boucler le dossier : le paiement des factures des travaux, les demandes de renseignements sur tel ou tel point selon l’intérêt des un(e)s et des autres, le rassemblement des photos pour élaborer un fichier multimédia diffusable sur les réseaux sociaux et exploitable pédagogiquement.

 

gisant

 

Voir également une page consacrée à l’inauguration sur le site  REIMSAVANT

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.